Faut-il être extraverti pour développer son activité ?

Lorsque j’ai débuté dans le commerce, mon image du vendeur idéal était celle d’une personne avec beaucoup de bagou, tournée vers les autres, finalement un extraverti.

Mes expériences entrepreneuriales m’ont permis de côtoyer de nombreux vendeurs aux fonctions diverses (commercial, entrepreneur, etc.).
Avec le temps, j’ai remarqué que pour développer son activité, un entrepreneur extraverti a tendance à parler très facilement avec les personnes qui l’entourent (souvent en monopolisant la parole). Il a généralement un argument pour chaque objection.

Souvent les entrepreneurs extravertis sont associés aux vendeurs acharnés qui n’écoutent pas vraiment le client/prospect. J’ai surtout remarqué que ce n’est pas forcément ce qui permet de convaincre un acheteur.

En se basant sur ce que je viens de dire, on pourrait penser que finalement les meilleurs entrepreneurs doivent plutôt être des introvertis. En effet, les introvertis laissent généralement plus de place à l’autre. Dans le cas, d’une vente, les introvertis sont généralement plus à l’aise avec l’écoute active et la compréhension du besoin exprimé par le client/prospect.

La difficulté associée à l’introverti réside dans la prise de parole, notamment lorsqu’il va chercher à s’impliquer avec son client/prospect pour l’accompagner vers l’acte d’achat.

À présent, ces éléments tendraient à dire qu’il n’y a pas de profil idéal pour développer au mieux son activité. Hors, durant mes recherches sur le sujet, j’ai identifié un troisième profil, présenté par Daniel Pink. Il s’agit de l’ambiverti.

Un ambiverti, n’est ni un extraverti, ni un introverti. Il est à la frontière entre ces deux profils. Il est capable d’être très calme et dans l’écoute dans certaines situations. Lorsque la situation s’y prête, il peut devenir très dynamique et dans l’interaction à l’instant suivant.

Quand j’ai découvert ce profil la première fois, je me suis demandé ce qui le caractérisait ? Qui correspond à ce profil ?

En effet, ce profil semble très intéressant pour développer son activité.

Mes recherches m’ont permis de constater que tout le monde peut tendre vers ce profil. Ce qui compte finalement, c’est d’aiguiser ses forces et d’apprendre à développer les zones d’inconfort, tout en restant aligné (sous-entendu en accord avec soi-même) pour avoir une posture optimale d’ambiverti.

Si vous souhaitez développer votre activité avec plus d’efficacité dans la relation avec vos clients et prospects, pensez à travailler votre ambiversion.

Au plaisir d’échanger plus en détails avec vous sur ce profil optimal pour développer une activité.